MANIFEST DESTINY

« Ce fut notre destinée manifeste de se répandre sur le continent, [celle-ci] due à la Providence au nom du libre développement des millions d’entre nous qui augmentent d’années en années » *

C’est John L. O’Sullivan qui a popularisé l’expression de « destinée manifeste » dans les années 1840, tant il considérait l’expansion du territoire de la Fédération Américaine comme un droit légitime.

image

Qu’est-ce-qui en faisait un droit légitime selon lui ?

Des valeurs comme la liberté et la réussite individuelle.

Considérations politiques et historiques mises à part – je ne soutiens pas les massacres envers les natifs américains – c’est philosophiquement le parallèle le plus beau et le plus éclairant avec les rêves et les destinées des personnes Atypiques à mon avis.

Une personne est née avec des facilités intellectuelles dans quelques domaines, avec une inéluctable difficulté d’intégration sociale, un système de pensée différent et complexe, des idées en arborescence, un don sensoriel parfois, des qualités émotionnelles que tous convoitent et enfin avec une vision.

De quoi faire de sa propre vie une aventure, un lot de souvenirs inoubliables successifs.

LIBERTÉ. RÉUSSITE.

Ces deux concepts ont obsédé les Américains au XIXème siècle.

image

Si tu te reconnais dans la description de la personne atypique (surefficient/haut potentiel) rien ne t’oblige à chercher par tous les moyens à faire quelque chose de prodigieux.

Mais si tu te reconnais dans la description de la personne atypique et que tu n’attends depuis ta naissance que d’exprimer ta VISION, ton TALENT, alors considère la planification de ce projet comme ta destinée manifeste.

Nous sommes tous nés pour accomplir une action, je le crois. Nous sommes nés pour choisir si cette destinée sera accomplie ou non. Eh bien, je serai très directe en disant ceci:

C’est ta destinée manifeste d’aller au bout, d’exceller, d’exprimer ce que tu sais faire de mieux; ce que tu sais créer mais que d’autres ne soupçonnent pas; ce que tu as appris mais que d’autres ignorent; ce que tu anticipes mais que d’autres ne voient pas.

image

Je finirai par te rappeler une fois de plus cette citation de Abraham Maslow: « S’il veut être en paix avec lui-même, un musicien doit faire de la musique, un peintre peindre, un poète écrire ».

*history.com

écrit par Anaïs Antihéroïne.

Pickup Artist, à l’école des séducteurs

Je l’avoue, même si je m’y suis intéressée dès l’époque où elles ont été en vogue, les techniques de pick-up artists m’ont toujours parues superficielles. Superficielles, enfin… j’entends par là « pas assez jusqu’au boutistes », disons ne menant qu’à un seul but: passer une soirée avec une fille.

Eh oui, pour être franche, j’étais contre cette attitude anti-spontanéité visant à anticiper les réactions d’une fille au point de « jouer un rôle ».

image.jpeg

Comme quelques uns des piliers des principes de séductions par exemple:

Le Kino: ensemble des actions physiques qu’il vous est possible d’entreprendre sur votre cible.
Le Déni Plausible: possibilité pour votre cible de rationaliser son comportement avec de fausses justifications.
La Friend zone: situation à éviter dans laquelle une femme vous voit comme un ami, et non plus comme un amant potentiel. Classification psychologique particulièrement difficile à défaire.
Le Freeze Out: action de silence radio brusque visant à provoquer des interrogations chez la fille.

À ce moment là mon questionnement intérieur était: les valeurs des pick-up artists sont-elles viables ?

Puis j’ai lu la vision de l’amour d’Erich Fromm dans « L’Art d’aimer », qui a pour postulat que trop heureux de la sensation de laisser-aller jouissif et transcendant, les êtres humains que nous sommes ne connaissent finalement rien de l’amour. Nous confondons le coup de foudre, par essence éphémère et superficiel avec l’amour profond.

image.jpeg

Ça se passe comment au juste ?

Ça se passe comme ça:
1) Un être épris d’amour, de solitude, avide de conquête ou de vanité ressent un désir sexuel.
2) Ce désir sexuel est confondu avec le sentiment d’être amoureux. Il sert à cet être à surpasser une angoisse de séparation. C’est-à-dire que chaque être humain ressentirait une sensation d’être divisé, d’avoir une partie non comblée.
3) Pour se sentir mieux, fuir cette angoisse, il faudrait donc se « remplir ».
4) C’est là qu’intervient l’amour. Cependant certains êtres humains choisiraient une méthode de guérison superficielle, plus rapide et puissante émotionnellement que l’amour pur, toutefois éphémère: le coup de foudre, le sexe.
5) Ils se mettent en couple. Ils sont heureux: ils ont vaincus la séparation, le vide intérieur.
6) Ils se lassent… (The End)
À la page 87, Erich Fromm dit: « Reste que ce genre de proximité s’amenuise avec le temps […] on éprouve le sentiment intense et vivifiant de tomber amoureux, jusqu’à ce que, perdant peu à peu de son éclat, l’expérience s’achève dans le vœu d’une nouvelle conquête […] toujours avec l’illusion que ce nouvel amour différera des précédents »

image.jpeg

Mais quand j’ai lu cette théorie j’ai été interloquée et je me suis interrogée sur la capacité des gens à s’auto-discipliner pour ne s’impliquer en amour que pour aimer véritablement et surmonter ainsi l’angoisse de séparation plutôt que de s’y impliquer superficiellement ?

L’amour est un art n’est-ce pas ? Conclusion pessimiste.

C’est pourquoi de ce point de vue les règles de base des pick-up artists sont très intéressantes et très fructueuses.

Paradoxale mon idée ? En fait pas totalement, je m’explique:

Puisque le risque est de tomber sur une personne dont le cheminement personnel n’est pas encore achevé, autant se préparer: partant des techniques de séduction on parvient à attirer l’attention. Puis utilisant les méthodes de communication on arrive à créer un vrai lien avec la personne. Fonctionnant comme deux personnes attachées et liées le résultat peut donner un début de sentiments.

image.jpeg

L’idée c’est de connaître l’engrenage des choses et de MODIFIER le résultat en MODIFIANT la trajectoire et la connexion. Au lieu de se « laisser porter » par les sentiments violents et incontrôlables et d’attribuer en toute superficialité des qualités idéalisées à une personne en croyant vivre une connexion (perfectible); on pourrait contrôler la communication, le don de soi, le partage réel et la connaissance de notre vrai « être » pour faire durer l’amour et entrer dans une réelle connexion (synergique).

L’être humain est perfectible. Si les autres ne sont pas responsables de nos propres échecs, alors ne comptons que sur nous-mêmes pour la réussite potentielle de nos histoires d’amour.

On peut conduire l’autre à nous aimer mieux, à nous regarder avec plus de profondeur, à porter un intérêt différent à la relation.

D’ailleurs un nombre non négligeable de coachs ont écrit des méthodes pour nous y aider (Kamal Séduction/ Alexandre Cormont).

L’amour existe, c’est les êtres humains qui ne savent pas aimer.

 

image.jpeg

écrit par Anaïs Antihéroïne.

Astuces

Après m’être rendue à un très beau mariage romanesque cet été, je me suis rendue compte d’une – triste – réalité: nous avions toutes mal aux pieds dans nos escarpins de 7cm…

Ah… Tu me connais. J’ai cherché une solution.

Plusieurs solutions pourraient expliquer cela.

Problèmes d’articulations mis à part, il ne reste plus que les douleurs musculaires.

C’est généralement LA raison.

Bon pour commencer, comme tous muscles, ceux de la plante des pieds ont besoin d’être exercés/préparés avant d’envisager d’être étirés une journée entière.

Pour cela, avant un événement, mieux vaut porter jour après jour des chaussures à hauteur différentes, afin d’augmenter graduellement les centimètres.

Enfin, des astuces immensément utiles ont été répertoriées sur le site Les éclaireuses. Regarde !

http://www.leseclaireuses.com/astuce/adorez-les-talons-8-astuces-geniales-devez-savoir.html

écrit par Anaïs Antihéroïne.

YSL maquillage = Innovation

C’est de notoriété commune !

Jusqu’ici le produit inventé par cette marque qui m’avait le plus impressionnée était le stylo touche éclat.

Et en cette année 2017, plusieurs nouveautés m’ont encore ébahie: voici la 1ère partie de mes découvertes.

1. L’Eyeliner graphique

On connait les eyeliners à l’embout long, fin et très – trop – souple…

image.jpeg

Eh bien me concernant je n’ai jamais su m’en servir…

Celui-ci se démarque en étant rigide et aussi grâce à sa pointe biseautée. Un vrai feutre oui !

Il facilite les gestes et l’application plus ferme de son encre très noire.

image.jpeg

°Tracer pour commencer le petit trait en biais au coin de l’œil de bas en haut.

°Puis remplir de haut en bas, avec des gestes en diagonale, en se rapprochant petit à petit du milieu de l’œil.

Il est appelé le marqueur et il permet de dessiner des traits géométriques.

image

2. Le mascara à sourcils

Oulala… Avant de le découvrir ma vie sourcilière était bien triste. Comment ?

Vous me parlez de « définition » de sourcils, de contouring…. Wow. Je n’ai jamais eu et n’aurai jamais le courage d’en faire autant.

image.jpeg

Pour celles qui aiment la « garantie 100% c’est-sûr-ce-sera-joli-même-si-t’es-moyenne comme moi », je conseille le mascara à sourcils. C’est simple n’est-ce pas ?

°Commencer par « remplir » au crayon ou à la crème (kit à sourcils)

°Brosser les sourcils vers le haut en effectuant la ligne souhaitée. N’effectuer qu’un seul passage. Les poils sèchent très vite !

image.jpeg

La suite… au prochain épisode.

Sur les conseils pratiques d’Emma la MUA de YSL Le Bon Marché 💋

écrit par Anaïs Antihéroïne