Lpee

                                                         ~ rappeur ~

Pour arriver à ses fins, le plus dur n’est pas de savoir comment s’y prendre. Mais de commencer.

C’est l’idée que m’inspire un rappeur que j’ai connu au début de l’année. Je parle de Lpee. Parce qu’il est jeune -21 ans-, parce qu’il s’est professionnalisé il y a deux ans avec les 10 autres membres de son groupe LTF, parce que leurs clips ont toujours des trames originales – « Œil de lune » & « Dans le teum » -, parce qu’il a déjà sorti son EP avec Lucci « PL1106 ». Pour tout ça. Et surtout parce qu’il le dit lui-même dans une rime: « J’ai peur de mourir avant d’avoir démarré »…

Tu aimes bien l’art en général, à quoi penses-tu qu’il nous soit utile, et que te procure t-il ?

Je pense premièrement que l’Art est un message. Il est même plus précisément la seule trace de notre passage sur terre. C’est donc un message non pas pour l’Homme, mais pour l’inconnu. Pour quiconque serait susceptible de retrouver une trace de notre passage. Je le vois donc, et ce sous toutes ces formes, comme un regard vers l’avenir.

Comment t’es-tu passionné pour le rap ?

C’est arrivé très tôt, j’ai été bercé par le rap dès l’école élémentaire. Puis l’envie d’écrire est arrivée au collège, j’adorais les rimes et le flow de certains rappeurs. Quand j’écoutais un morceau de Sinik par exemple, j’avais l’impression que c’était inné chez lui, que les rimes s’assemblaient automatiquement les unes après les autres pour donner un cocktail parfaitement acidulé.

image

Comment prépares-tu ton travail ? 

C’est avant tout du feeling. L’inspiration peut surgir à n’importe quel moment alors je me force à noter sans arrêt les idées qui me passent par la tête, que je sois dans le métro ou au travail. Mon « style » est en perpétuel évolution, pour l’écriture comme pour la production. Je me remets en question à chaque morceau que je construis. Finalement je ne pense pas avoir de style a proprement parlé.

Considérant les multiples évolutions qui ont traversé le rap français depuis 20 ans et qui l’ont connecté à d’autres genres musicaux (funk, électro, afro), comment définis-tu le rap ?

Je ne pense pas qu’on puisse le définir. D’ailleurs, toutes ces déclinaisons que tu cites ne sont pas signes de pérennité pour le rap. Je pense malheureusement que ce style va s’essouffler au cours des 20 prochaines années et que la musique populaire va trouver une nouvelle forme. Hier c’était le rock, aujourd’hui c’est le rap, et demain ?

image

J’ai l’impression qu’une grande partie du public adepte du rap hardcore considère que seuls les textes « hardcore » représentent la vraie racine du rap. Et de ce fait, ils se désintéressent des autres types de textes, on entend souvent le préjugé « rap commercial », qu’en penses-tu ?

Il y a toujours eu ce combat entre le rap revendicateur, et le rap dit « commercial », de divertissement. Mais aujourd’hui ces codes sont complètements renversés, chez le rappeur comme chez l’auditeur. Et ça fait du bien, car on peut s’intéresser à un morceau pour la forme, sans pour autant devenir l’ennemi de tous ses détracteurs.

Trouves-tu que la route des jeunes « rappeurs-entrepreneurs » s’est simplifiée depuis quelques années ?

Oui, avec internet tout est plus facile. Du partage de ton morceau à la promotion de ton album ou de ton concert tout est plus facile. Mais il faut savoir se démarquer davantage car aujourd’hui, du moins en France, un mec sur trois a déjà posté un morceau sur internet.

Quels sont tes projets ? 

Je sors un EP solo 10 titres début 2018, je n’en dis pas plus pour l’instant.

image

Penses tu que planifier ses rêves est important ?

C’est même essentiel. Et surtout, il faut avoir des ambitions plus grandes que ce qu’on croit pouvoir réaliser. La victoire ne sera que plus belle.

 

Interviewé par Anaïs Antihéroïne.

Posted In

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s